Souvenirs des anciens : Wandrille, élève des années 80

Bonjour Wandrille, vous êtes un ancien élève de l'Ecole Nouvelle Emilie Brandt. Si vous êtes d’accord faisons un bond dans les années 80 ensemble, pour le journal de l’école.

Merci, oui en effet, à cette époque Melle Roustin était la directrice de l’Ecole et Mme Fleischmann était professeur de 8ème. (aujourd’hui CM1). J’ai eu l’occasion d’être l’un de leurs élèves.

Je peux parler d’une expérience unique qui je pense marque autant les élèves que les professeurs.

Emilie Brandt est une école singulière. L’ambiance qui y régnait quand j’étais enfant me semblait magique, en quelques mots : les tourterelles dans la classe… les toiles cirées sur la table pour le déjeuner… les nombreuses sorties dans les monuments historiques, les innombrables sorties théâtre. Elle m’a apporté des expériences incroyables, une ouverture d’esprit, le tout dans la bienveillance de la pédagogie Montessori. Je trouve que cette école m’a appris à devenir autonome dans la gestion de mon travail très rapidement.

« Les livres sont vos vrais amis »

Un soir, je suis allée chez Mlle Roustin, elle m’a dit une phrase qui reste gravée dans ma mémoire : « Wandrille, les livres sont vos vrais amis ». Dans son appartement, il y avait un immense couloir dans lequel trônait une grande bibliothèque remplie de livres.

Près de 30 ans plus tard, j’ai emménagé à quelques mètres de son immeuble… Et ai inscrit ma fille à l’Ecole Nouvelle Emilie Brandt.

Lorsque je suis venu inscrire ma fille, Mme Fleischmann m’a parlé comme si j’avais quitté l’école hier et savait parfaitement me situer dans la classe.

Nadine fait partie des personnes à qui je pourrais difficilement mentir sur qui je suis.

 

« Cette école m’a appris plus que toute autre à prendre conscience de mes compétences et à devenir un adulte bienveillant. »

Savez-vous comment vos parents ont été amenés à vous inscrire à l’Ecole Nouvelle Emilie Brandt ?

Oui, en réalité mes parents ont été confrontés à des problèmes d’adaptation de leur fils à l’école traditionnelle. Les enseignants expliquaient à mes parents qu’ils n’avaient pas la formule adaptée pour l’enfant que j’étais.

Je  sortais du cadre comme on dit. Et je crois pouvoir dire que c’est toujours le cas. Je me suis néanmoins parfaitement intégré dans chaque entreprise dans laquelle j’ai travaillé  et investi dans chacune de mes expériences professionnelles.

Mais au delà de cet aspect, l’Ecole Emilie Brandt permet aux enfants de révéler leur potentiel. Cette école m’a appris plus que toute autre à prendre conscience de mes compétences et à devenir un adulte bienveillant. L’un des principaux enseignements de cette école est d’apprendre à voir ce qu’il y a de meilleur en chacun à commencer par soi-même.

Comment s’est passée votre intégration au collège après votre fin de primaire à l’Ecole Emilie Brandt ?

Je n’ai pas trouvé cette transition particulièrement difficile. Je pense que ma scolarité à l’Ecole Emilie Brandt m’a apporté des armes supplémentaires pour traverser cette période parfois un peu tumultueuse… Cette école nous apporte les bases de l’enseignement et tellement plus !

Quel poste occupez-vous aujourd’hui ?

J’ai eu la chance dans mes expériences de faire valoir mes différences et de rencontrer des personnes capables d’identifier et de tirer avantage de mon profil pour l’activité de l’entreprise.

J’ai occupé différents postes de responsable commercial.  Mon poste actuel a été fait sur mesure et avec une autonomie complète. Je suis Responsable Réseaux et Développement Durable et également en charge de la RSE d’une filiale d’un groupe de fabrication de traitement de l’eau pour le tertiaire et l’industrie.

J’anime également une marque pour laquelle je développe des propositions de valeurs liées au développement durable et qui vont permettre au groupe de répondre aux nouveaux enjeux de marché.

 

Je me suis par ailleurs investi dans l’associatif et ai récemment été élu Président du Club des volontaires internationaux à l’Etranger (V.I.E), 1er réseaux de talents internationaux de plus de 26 000 membres présent partout en France et dans le monde. Ce Club  me permet de prolonger mon expérience V.I.E  depuis mon retour des  Etats-Unis il y a 20 ans. C’est d’ailleurs à peu près l’âge que j’avais pour cette mission qui consistait à déployer une innovation sur le marché Américain.

Que vous reste-t-il d’Emilie Brandt ?

Certains savoirs acquis à l’Ecole Emile Brandt m’ont servi tout au long de ma vie professionnelle et personnelle, souvent bien plus tard qu’on ne pourrait l’imaginer et au grès des circonstances. Je peux notamment  faire référence à la prise de parole en public. L’Ecole Emilie Brandt nous entraine dès notre plus jeune âge à nous exprimer en public, à confronter nos idées à celles des autres, à prendre position…

 

Pour vous donner un exemple ma première prise de parole officielle a eu lieu dans un auditorium de 300 personnes, c’était il y a une dizaine d’années et je ne savais absolument pas ce soir là que j’aurais à le faire. J’ai eu le seul temps de descendre les marches pour rejoindre l’estrade pour rassembler mes idées et canaliser le stress.  J’ai découvert ce soir là que j’avais cette capacité à m’exprimer et à partager des émotions sans aucun problème.

J’ai fait appel à quelque chose que je connaissais déjà mais dont j’avais oublié l’existence. Mes vraies premières prises de parole datent en effet de ma scolarité à Emilie Brandt. C’était par exemple à l’occasion de notre représentation annuelle à l’auditorium Maurice Ravel devant toute l’école et les parents d’élèves dans des conditions réelles d’un spectacle professionnel.

Il y avait aussi les traditionnels exposés. Ces opportunités de prise de parole constamment provoquées par l’école m’ont en quelque sorte vacciné à cet exercice.

Que souhaiteriez-vous dire à aux jeunes élèves ?

Profitez de la bienveillance des professionnels qui vous entourent au quotidien dans cette formidable école et profitez en pour découvrir qui vous êtes vraiment.  Surtout ne pas gâchez votre talent, cette école vous offre un merveilleux tremplin pour bien démarrer dans la vie. Et n’oubliez pas le conseil que m’avait donné Mlle Roustin, les livres sont nos amis !