Paroles de maman : en quoi cette école est si spéciale

« Maman, tu sais quoi ? Ce matin j’étais le garant du silence au TEC… et au jogging d’écriture on a fait la fleur de nos talents… ». « Et moi, mon métier aujourd’hui c’était facteur ».
Euhh… Je n’ai pas tout compris les enfants. Pouvez-vous m’expliquer ?

Quand nos enfants rejoignent Emilie Brandt, on se demande parfois si on ne devrait pas avoir un traducteur automatique ! En effet, les comptes rendus de journée peuvent prendre parfois la tournure d’une enquête assez amusante.

Les mois, les années passent et les rituels propres à cette école prennent sens petit à petit. On prend conscience avec enchantement des spécificités de cette école ce pourquoi nous l’avons choisie.

 

En voici quelques-unes, qui pourront éclairer les nouveaux parents ou même les plus anciens

TEC, Brise-glace, Quoi de neuf : Kesako ?

Il s’agit de temps d’échange en classe qui ont pour but d’inviter les enfants à prendre la parole devant leurs camarades, à traiter de sujets qui les préoccupent mais aussi un moment pour remercier un camarade, …

 

Le quoi de neuf

Il se déroule plus particulièrement en début de semaine et permet aux élèves de partager une information marquante, une activité du week-end, une envie…

 

Le TEC : Temps d’Echange en Classe

Le TEC c’est le moment où s’élaborent les règles de vie quotidienne (par exemple le permis de libre circulation dans l’école). Il se tient une fois par semaine. Les élèves sont assis en cercle, avec un donneur de parole, un secrétaire, un garant du silence – ou maitre du temps selon les classes -, un enseignant et un ordre du jour. L’outil essentiel est le cahier où sont consignés les questions des enfants, leurs propositions ou encore les conflits en cours. Les interventions et le temps de parole sont orchestrés par le donneur de parole. Les élèves apprennent ainsi à s’auto-discipliner, à s’exprimer clairement, à mener un débat et à écouter les propos des autres.

Le Conseil des Ministres

Le Conseil des Ministres est l’organe de prise de décision et d’information de notre Gouvernement des élèves. Tous les 15 jours, les ministres se réunissent avec Ramona, l’adulte référente du Gouvernement (enseignante en CP et CM2) et un adulte de l’école afin de faire le point sur l’avancée des projets et soumettre de nouvelles idées.

Les métiers

Facteur, jardinier, gardien du silence, comptable, … Les métiers ont toujours existé à Emilie Brandt. Une façon de responsabiliser les enfants, de développer leur autonomie et de les faire progresser.

Découvrez la palette de métiers qu’exercent les enfants tout au long de l’année.

Une thématique différente chaque année

Chaque année est dédiée à une thématique particulière (histoire, géographie ou sciences) sur laquelle les enfants travailleront dans le but de présenter leurs travaux aux parents à l’occasion de la fête de fin d’année.  Cela peut prendre la forme d’une exposition, d’expériences scientifiques ou d’un spectacle comme cela a été le cas l’an dernier avec Emilie Jolie.

Le spectacle de l’école

Tous les 3 ans, les enfants préparent avec les enseignantes et l’aide du professeur de musique un spectacle de fin d’année. Il permet de rassembler toutes les classes et toute l’équipe des adultes autour d’un même objectif auquel chacun, selon son poste, amène sa propre contribution. Il permet à l’école de présenter aux parents un projet global et le résultat d’un travail. Pour les enfants, Bruno souhaite leur montrer « que de la réussite et du travail collectif peuvent découler l’épanouissement, le plaisir et les progrès de chacun ».

Les parents qui le souhaitent sont mis à contribution pour la création des costumes, les chorégraphies, la fabrication des décors ou encore la logistique le jour J.

« Le but de notre école n’est pas de faire de vos enfants des élites mais bien de leur donner l’envie et le goût d’apprendre »

La Discipline Positive

La Discipline Positive a fait son apparition dans l’école en 2013, lorsque Béatrice Sabaté, psychologue, l’a introduite en France à son retour des Etats-Unis. Depuis, l’ensemble de l’équipe pédagogique de l’école, non seulement enseignante mais aussi non enseignante, est formé par le biais de formations continues. Des intervenantes issues de l’association DP interviennent dans les classes.

A quoi cela ressemble-t-il concrètement ? Voici un exemple concret qui avait frappé une intervenante en visite à l’école. Un petit garçon s’apprête à entrer en classe sans ranger son manteau. Plutôt que de lui dire : « Range ton manteau s’il te plaît », l’enseignante lui dit : « qu’est-ce que tu pourrais faire avec ton manteau avant de rentrer en classe ? ».

Quel est l’objectif de la démarche ?

  • Apprendre à motiver les élèves en développant l’autodiscipline, le sens des responsabilités, la coopération, la recherche de solutions, l’estime de soi.
  • Créer dans la classe une atmosphère basée sur la fermeté et la bienveillance. « Un enfant réussit mieux lorsqu’il se sent mieux et encouragé »
  • Développer chez les élèves les compétences nécessaires à son épanouissement académique et social.
  • Apprendre à utiliser les outils de la Discipline Positive dans la classe.

Des conférences ainsi que des ateliers sont proposés aux parents chaque année.

Suivi des apprentissages

Contrairement à de nombreux écoliers qui peinent à avancer tant leur cartable est chargé, à Emilie Brandt, on se soucie du dos des enfants ! Tout le matériel et le travail réalisé restent à l’école : trousse, cahiers et livres sont soigneusement rangés en classe. Les devoirs sont à la discrétion de chaque enseignante. L’objectif étant que les enfants revoient uniquement quelques apprentissages : lecture, poésie, dictée, …

Quant au travail fait en classe, les parents peuvent en prendre connaissance avant chaque vacances scolaires ou selon les enseignantes à mi trimestre.

L’esprit de groupe et la bienveillance

S’il vous arrive d’emmener vos enfants au parc à la sortie de l’école ou encore d’accompagner une classe en sortie, vous serez probablement frappé par l’esprit de groupe et la bienveillance des enfants les uns envers les autres, si spécifique aux élèves d’Emilie Brandt. Le mélange des âges y est probablement pour beaucoup, le rôle de tuteur des grands envers les petits aussi, …  Mais aussi le respect, la politesse et la curiosité dont font preuves les enfants, étonnent souvent les prestataires extérieurs.

Le bonheur d’apprendre

Les parents qui ont connu d’autres établissements avant Emilie Brandt, témoignent souvent combien le comportement de leur enfant vis à vis de l’école et des apprentissages a soudainement changé : ils sautillent pour aller à l’école, ne rechignent plus à retourner à l’école après les vacances et peuvent parfois spontanément dire « merci papa et maman, mon école est la meilleure du monde ! ». Des dires et des comportements qui peuvent s’expliquer par la philosophie de cet établissement. A sa soirée de départ, l’ancienne directrice Nadine Fleishmann a prononcé cette phrase assez marquante : « Le but de notre école n’est pas de faire de vos enfants des élites mais bien de leur donner l’envie et le goût d’apprendre ».

Article rédigé par Olivia, maman de Victor (GS) et Estelle (CE2)